dimanche 16 mars 2014

Une contradiction entre le maire sortant et le candidat M. Teulet

Tous les moyens sont bons pour critiquer les projets de son concurrent principal de la gauche, Aurélien Berthou.
La critique sur la carrière de l’Est en est l’exemple  des plus évidents.
Voici la publication du candidat M. Teulet :


Pourtant, lors du conseil municipal de juin 2013, le maire de Gagny, Michel Teulet avait fait voter par sa majorité municipale l’achat d’une parcelle de cette carrière en la préemptant, comme la loi l’autorise alors que  l’Agence des Espaces Verts (AEV) s’intéresse à  l’aménagement agricole, écologique et paysager du Montguichet  comme le prouve  le document
Ainsi rédigée :
 3. Acquisition de parcelles dans le secteur de la friche industrielle de la carrière de l’est – Promesse d’achat avec la SAFER – Autorisation
La vente des « terrains PARTIDIS » provenant d’une vente plus générale de PARTIDIS à la SAFER  présente l’opportunité pour la commune de Gagny de se porter acquéreur d’une partie de ces terrains.
Ce projet s’inscrit dans celui plus large de parc régional de l’AEV soutenu par la commune, sur le  secteur de Montguichet à cheval sur les communes de Gagny et de Chelles, et de la volonté pour la commune de Gagny d’acquérir les terrains PARTIDIS situés de part et d’autre de l’axe constitué par le Vieux Chemin de Meaux, soit un peu plus de 6 ha pour répondre à la logique de « polariser et équilibrer » l’espace urbain dans un secteur identifié au projet de « SDRIF 2013 » comme « quartier de  gare à densifier », tout en préservant et en valorisant un espace vert de détente pour les gabiniens dans la continuité de ce front urbain. Celui-ci a pour objectif de jouer « un rôle de transition et de valorisation réciproque entre l’espace urbain ou à urbaniser et les espaces ouverts » tel que définit au projet de  SDRIF.
Le prix est calculé pour un règlement intervenant au plus tard le 31/10/2013, au cas contraire le prix sera majoré d’un intérêt, calculé au jour le jour, au taux de 1% par mois sur tout ou partie du prix payée , tout mois commencé étant dû.
 …
Pendant une période de 20 ans, à compter de l’acte authentique de la vente, il est prévu une clause d’intéressement à hauteur de 40 € / m² HT (prix ferme et définitif) au profit de la société PARTIDIS, actuelle propriétaire, pour les parties de parcelles qui seraient effectivement urbanisées.
 Le Conseil Municipal décide d’autoriser le Maire à signer avec la SAFER, la promesse unilatérale d’achat portant sur l’immeuble sis commune de Gagny, d’une surface totale de 6 ha 78 a 84 ca constituée d’une partie des parcelles BL11, BM 3 et 4 et de l’intégralité des parcelles BO66, 71 et 87, au prix de  187 702,59 € HT selon les conditions fixés dans la promesse unilatérale d’achat et rappelé ci-dessus, ainsi que tous documents en découlant.

Pour notre ville, avec l’achat des 6,78 hectares au prix de 187.702 euros , il oblige les Gabiniens  à financer seuls ce terrain. Par cette acquisition, il a exclu cette acquisition du projet de l’Agence des Espaces Verts qui dispose pour la réalisation du projet du financement des départements du 93 et du 77 et surtout de celui de la région d’Ile de France.
Pourquoi le maire de Gagny, M. Teulet a fait voter cette acquisition à sa majorité municipale et que le candidat à sa propre succession, M. Teulet décrète que l'aménagement du parc est irréaliste ?


Michel Teulet ignore que l’intercommunalité est une réalité  et n’est pas une illusion. Demain, nous ferons partie du « Grand Paris », avec des sources de financement au niveau de cette grande métropole.

Aucun commentaire: