lundi 21 janvier 2019

GAGNY : de la parole aux actes


Lors des vœux pour l’année 2019 à la population, le Maire de Gagny a souligné l’importance des élus de l’opposition au sein du Conseil Municipal.

Belles paroles, mais sa pratique, on peut voir, dans le Gagny-Mag. de janvier 2019, que la taille des colonnes de la tribune des élus n’est pas la même pour celle de sa majorité que pour celle de l’opposition. Il en est de même pour la taille des caractères. C’est non seulement contraire au règlement intérieur des élus du Conseil municipal qu’il avait fait adopter, mais surtout contraire à la Loi.

Comme vous pouvez le constater, au Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, chacun des 7 groupe dispose exactement de la même surface, et ce dans chaque numéro publié.

 C’est non seulement un principe démocratique, mais c’est aussi ce que prévoit la loi.

Vendredi 18 janvier,, comme chaque année, le Maire, a invité les élus aux vœux présentés , par le Directeur Général des Services et du personnel municipal, au maire et aux élus.

Le Maire a invité le conseil municipal à le rejoindre sur l'estrade comme il le fait lors des voeux  aux Gabiniens et  oh surprise! Il a refusé aux élus de l'opposition présents  de les rejoindre !
..
Voilà encore un triste  exemple du respect du maire pour les élus de l'opposition.



jeudi 10 janvier 2019

Le Cahier des doléances 2018



Le cahier de doléances a été prévu au niveau de l’association des maires de France (AMIF)
Le maire de Rosny-sous-Bois a bien diffusé sur le site internet de sa ville le moyen pour les Rosnéens de s’exprimer http://www.rosny93.fr/Gilets-jaunes-des-cahiers-de#.XDca31xKiUk

A Gagny, hélas, il n’en est rien été en 2018 faute de communication, les Gabiniens n'ont pas pu s'exprimer !.


mercredi 12 décembre 2018

Publication des élus dans "Gagny-Mag" quelques précisions



A la suite d'une réflexion pertinente d'un lecteur d'un utilisateur des réseaux sociaux qui a écrit :"Franchement on comprend rien à vos histoires, pouvez vous nous expliquer simplement pourquoi les tribunes d'opposition restent vide " Voici l'explication

Le règlement des élus prévoit pour les 11 numéros une colonne de 1/3 de page A4 par groupe d’élus.
Sachant qu’il y a 3 groupes, dans l’année chaque groupe avait droit à:
mois
majorité
synergie
vivre ensemble
janvier
1
1
1
février
1
1
1
mars
1
1
1
avril
1
1
1
mai
1
1
1
juin
1
1
1
juillet
1
1
1
août
0
0
0
septembre
1
1
1
octobre
1
1
1
novembre
1
1
1
décembre
1
1
1

11
11
11
La proposition refusée est la suivante
mois
majorité
synergie
vivre ensemble
Anghelidi
janvier
1
1


février
1
0
1

mars
1
1
0

avril
1

0
1
mai
1
1
0

juin
1

1

juillet
1
1


août
0
0


septembre
1
1


octobre
1

1

novembre
1
1

1
décembre
1
1



11
7
3
2

Cette proposition n’est pas acceptable car il n’y a pas d’égalité d’expression entre les groupes d’élus.
De plus si par exemple une publication de « vivre ensemble’ en février déplait à la majorité, elle publiera sur le numéro de mars. Le groupe « vivre ensemble » ne pourrait y répondre que sur le numéro de mai.
En acceptant la proposition du maire, les groupes d'opposition n'auraient droit sur l'année que 10 colonnes contre 22

Comme, bien que non interdite par la loi, une répartition proportionnelle (espace ou fréquence) est possible, si elle donnait lieu à une modification du règlement intérieur, il faudrait l’approbation de la préfecture. 
Le maire ne semble pas souhaiter prendre ce risque.
La revue du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis comporte une tribune des élus avec, pour chaqu'un des 7  groupes,, le même espace.d'un quart de page dans chaque numéro publié.

Il reste bien entendu aux groupes de l’opposition de s’exprimer.
Pour ma part, je me contente de mon blog et des réseaux sociaux pour m’exprimer.

mardi 11 décembre 2018

Conseil municipal du 10 décembre 2018 :

Lors du Conseil municipal, j'ai posé au maire une question sur la répartition dans "Gagny-Mag" des articles des groupes d'élus .



J'ai refusé la proposition qu'il m'a faite car mon acceptation aurait interdit aux deux groupes  d'opposition de publier un article à chaque parution. Responsabilité que je ne voulais pas prendre.
Comme je dispose de mon blog et la possibilité de relayer sur les réseaux sociaux, je n'ai pas besoin de publier  dans Gagny-Mag avec pour conséquence de priver mes collègues d'opposition de s'exprimer dans les 11 parutions annuelle de "Gagny-Mag"
Le maire a la possibilité de modifier le règlement intérieur qu'il avait fait voter qui prévoit :
 Ce qu'il voulait imposer sans modifier le règlement intérieur est d'établir une proportionnelle des publications en fonction du nombre d'élus par groupe.
Comme c'est illégal, il ne le fera pas car le Préfet veille au respect de la loi.
Il ne reste plus qu'aux deux groupes de fournir dans les délais leur article chaque mois.
Vous trouverez mon échange de correspondance publiée le 12 septembre 2018 tout particulièrement la répartition des publications entre les groupes d'opposition.
A vous de juger.

samedi 24 novembre 2018

Stationnement gratuit à Gagny ?


Non, ne rêvez pas! 
Il ne s'agit que du stationnement au marché des Amandiers de Gagny les samedis, jours où ce marché était le plus fréquenté des trois jours de la semaine (mardis - jeudis - samedis)
Un petit progrès obtenu par les commerçants pour tous les clients Gabiniens ou non qui fréquentent ce marché.
Comme il n'y a aucune communication de la mairie sur cette gratuité, ce sont les réseaux sociaux tels que Facebook qui peuvent informer la population.

Si la définition de la gratuité de stationnement était définie comme " Gratuité de stationnement pendant la durée du marché", cela permettrait une meilleure fréquentation pendant les 3 jours. 

En rêvant un peu, et si ce principe était adopté au marché du centre ?

vendredi 16 novembre 2018

Le parking Foch de Gagny, où est-il ?



Si vous êtes Gabinien et que vous voulez indiquez à un automobiliste l’entrée du parking de la place Foch, sauriez vous le renseigner ?

Pour ma part, je lui conseillerais de regarder sur le site internet de la ville.
C’est une mauvaise réponse, car sur le plan à la date du 16 novembre 2018, le parking n’existe pas. Vous pouvez le constater par vous même.


Je ne pense pas que c’est pour cette raison seulement qu’il n’est pas fréquenté, mais le manque de communication de la ville que j’ai dénoncé doit y être pour quelque chose.

A ce jour, il n’y a que deux voies qui permettent d’atteindre la seule entrée du parking Foch et aucune signalétique pour les automobilistes qui voudraient stationner en ville.
L'adresse qui figure sur le site de la ville est place Foch. L’entrée des voitures ne peut se faire que par la rue Jacques Chaban-Delmas qui se trouve en prolongement de la rue du 8 mai 1945.
Manifestement , Citépark comme la municipalité de Gagny ne semblent pas chercher à faire le plein de ce nouveau parking.