mercredi 12 février 2014

Quand la réalité tend à rejoindre la fiction :


Rumeurs sur l’école, pressions exercées contre les bibliothèques publiques : et si l’UMP arrêtait son jeu dangereux ?
Rumeurs sur l’enseignement d'une prétendue théorie du genre, et maintenant sur de supposés ouvrages subversifs censés être proposés par le site ABCD de l’égalité, l’ensemble de la stratégie de l’UMP ne poursuit qu’un seul objectif : désinformer les Français, attiser les peurs, diviser la société, dans l’espoir d’en tirer un éventuel bénéfice politique.
Après le bourrage de crâne des mères de familles qui  ont subi le matraquage  audiovisuel sur Facebook et les autres réseaux sociaux  qui les ont conduit à ne plus faire confiance aux enseignants qui sont eux même parents, les attaques pour déstabiliser les familles continuent.
Depuis quelques jours, des groupuscules extrémistes exercent en effet des pressions contre une trentaine de bibliothèques publiques pour qu’elles retirent de leur rayon jeunesse des ouvrages accusés de promouvoir la « théorie du genre » .
A quand les autodafés ? J’ai pensé à  l’œuvre de science fiction de Ray Bradbury les livres dérangent la tranquillité d'esprit collective des masses qui se complaisent dans leur ignorance:
Dans son ouvrage, la fonction des « pompiers » de ce monde n'est plus d'éteindre les incendies (les bâtiments étant désormais ignifugés) mais de brûler les livres.
On n’en est heureusement pas là. Il faut toutefois s’élever  fermement contre cette morale intégriste qui nie les évolutions de la société, s’attaque à la connaissance, à la démocratie et à la liberté de conscience dans notre pays, dont les livres et les bibliothèques publiques sont parmi les meilleurs garants.

Honte aux politiques qui utilisent de telles méthodes !

Aucun commentaire: