mercredi 27 novembre 2013

Suicide assisté ou pas ?

Dans le journal « Le Parisien », un article publié ne 25 novembre relatait le suicide d’un couple de 86 ans qui militait pour mourir sereinement et était passé aux actes à l’hôtel Lutétia à Paris.
Cette semaine, un autre couple d’octogénaires mettaient fins à leurs jours en avalant des médicaments. C'est un sujet d'actualité repris par la presse.
Ecrivain public, j’ai  reçu récemment une personne qui voulait que je lui rédige une lettre adressée au corps médical pour ne pas subir d’acharnement thérapeutique.
Le commun dénominateur entre ces deux couples et la personne que j’ai reçu semble être ne pas décliner vers la mort en souffrant.

 J’ai recherché  ce que prévoyait la loi Léonetti en la matière.
Concrètement, une personne qui désire ne pas subir un acharnement thérapeutique doit utiliser un formulaire

Depuis la loi du 22 avril 2005, il est possible à toute personne majeure et consciente de rédiger ses "directives anticipées". Il s’agit d’instructions écrites données par avance sur la conduite à tenir dans le cas où la personne serait incapable d’exprimer sa volonté.
Les directives anticipées sont prises en considération pour toutes les décisions concernant un patient hors d’état d’exprimer sa volonté et chez qui sont envisagés l’arrêt ou la limitation d’un traitement inutile ou disproportionné ou la prolongation artificielle de la vie.
Pour donner ses directives anticipées, il suffit d’indiquer par écrit ses nom et prénom, sa date et son lieu de naissance, et de stipuler ses souhaits. Le document doit être daté et signé.
Les directives anticipées sont valables trois ans.
Pourtant, peu de gens sont au courant de cette possibilité.


La loi Leonetti  semble méconnue. Le rapport SICARD au Président de la République remis fin 2012 que vous pouvez lire fait le point sur cette question qui a été mise en lumière par ces deux récents suicides.
Il existe une association nationale qui propose un formulaire et de la documentation sur ce sujet. Vous pouvez consulter leur site à partir de ce lien :

Aucun commentaire: