jeudi 12 avril 2018

Gagny, débat d'orientation budgétaire 2018


A la suite de mon intervention lors du débat budgétaire et de l’article que j’ai publié sur mon Blog, le groupe de la majorité municipale, dans la tribune des élus de Gagny-Mag du mois d’avril, reprend le crédo du Maire : l'auto-financement, c’est bien; emprunter est irresponsable .
Il va même, sur le budget prévisionnel  2018, plus loin encore, car il a renoncé à y inscrire la possibilité d’emprunter 2 100 000€ comme il le faisait par précaution les années précédentes.
Est-ce agir en « bon père de famille » que priver Gagny de cette possibilité ?
Il faut savoir que les communes n’ont pas le droit de par la loi :
- Emprunter pour des dépenses de fonctionnement, seuls les investissements achats de terrain, constructions, aménagements peuvent l’être.
- Les réserves constituées pour des investissements ne peuvent pas être placés pour apporter des intérêts.
Alors que l’endettement moyen est de 500€* par habitant sur Gagny, il est de 1 108€ soit moitié moins que la moyenne nationale.
La capacité de désendettement de Gagny est de 1,28 ans soit 5 trimestres.
On est très loin  de la nouvelle règle d'or fixant autour de onze à treize ans le maximum de la capacité de désendettement  d’une commune.
 Le principe, qu’il y a lieu de respecter, devrait être que la durée de l’emprunt doit être inférieure à la durée des biens acquis avec ce type de financement. C’est toujours le cas pour l’achat de biens fonciers.
Ne pas profiter des conditions encore intéressantes des emprunts est certainement dommageable au développement et hypothèque l’avenir de la ville.  
*(chiffre budget 2018)

Aucun commentaire: