jeudi 15 octobre 2015

Mariage forcé pour Gagny au 1er janvier 2016

Le conseil municipal de Gagny a approuvé lors de sa séance du 12 octobre 2015 la constitution du territoire 9 qui comprend les 14 communes suivantes et aussi la proposition que Gagny soit le siège de cet établissement public.
En dehors de Clichy-sous-Bois et de Montfermeil qui étaient réunies en communauté de communes, les 12 autres communes se sont vues imposées un « mariage forcé ».
Les résultats du vote des 14 communes vont définir le profil de notre territoire. qui sera représenté au sein de Paris Métropole par 14 conseillers métropolitains (1 par commune) et un nombre de conseillers territoriaux en fonction de la population de nos villes :

T9 Grand Paris Est
Population
Conseillers métropolitains
Conseillers territoriaux
Clichy-sous-Bois
30 720
1
7
Coubron
4 668
1
1
Gagny
39 172
1
8
Gournay-sur-Marne
6 574
1
1
Livry-Gargan
42 699
1
9
Montfermeil
26 051
1
5
Neuilly-Plaisance
20 755
1
4
Neuilly-sur-Marne
34 658
1
7
Noisy-le-Grand
62 592
1
14
Pavillons-sous-Bois (Les)
22 331
1
5
Raincy (Le)
13 993
1
3
Rosny-sous-Bois
42 080
1
9
Vaujours
6 834
1
1
Villemomble
28 664
1
6
 Total : 
381 791
14
80

Lors d’un prochain conseil municipal chaque commune aura à élire au sein des conseillers municipaux le conseiller départemental et les conseillers territoriaux sur un scrutin de liste respectant la parité homme/femme.
Pour en savoir plus sur  les attributions des EPT (Etablissement Public Territorial), cliquez ici
Vous pourrez y prendre connaissance des compétences communales qui seront dévolues aux EPT dès le 01 janvier 2016.
Certaines de ces compétences seront dévolues aux conseillers métropolitains.

Il faudra que nos communes apprennent à travailler ensemble. Ce ne sera pas facile pour les maires qui voulaient rester les seuls à décider de devoir composer avec leurs collègues..

Comme le financement des EPT est prévu grâce à la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) , Gagny qui ne tire que 4% de ses recettes par cette source ne devrait  pas être lésée par ce manque d’activités commerciale.
La mise en place des conseils territoriaux et du conseil métropolitain devrait permettre une meilleure péréquation entre les communes riches et les communes pauvres. Souhaitons que cela devienne une réalité.

Aucun commentaire: